Le Colibricole organise une rencontre autour du compostage

Ce sera

Mardi 13 juin 2017 de 19h30 à 21h

(voire un peu plus, de manière informelle)

au jardin se trouvant en face de la salle polyvalente de Valensole

– Si mauvais temps : MIJC –

La rencontre se fera à la manière d’un World Café* et chacun de nous réfléchira sur les solutions suivantes :

  • TABLE : Compostage des déchet de cuisine des familles scolaires et de la cantine sur le site du groupe scolaire

  • TABLE : Compostage dans le centre ancien du village basé sur des apports volontaires de déchets de cuisine par un groupe d’habitants

  • TABLE : Collecte des biodéchets en coeur de village (particuliers et professionnels) et compostage sur site extérieur

  • TABLE : Compostage des déchets verts (déchets de taille, tonte & élagage)

Pour ce faire, nous aurons besoin de quatre personnes qui seront les hôtes de table (une par table!)

Hôte de table : rôle donné à un participant volontaire pour rester à une des tables tout au long des différents temps de discussion. Son rôle est d’expliquer et de résumer aux nouveaux arrivants les points soulevés précédemment. Cela permettra aux participants suivants de rebondir, de créer des associations d’idées et de les développer. L’hôte de table endosse également souvent le rôle de rapporteur en centralisant les propositions, à la fin du travail.

N’oubliez pas vos gobelets pour vous désaltérer et quelques petits grignotages à partager si cela vous dit !

Un bon week end et à mardi,

* Le World Café est une réunion dont le but est de réunir des gens autour d’une discussion ouverte et créative sur un sujet d’intérêt commun. Le but est de proposer des idées, de partager des connaissances et de débattre afin de permettre aux participants d’acquérir une meilleure compréhension du sujet abordé et de ses implications.


Morgane VERBE & Thomas HUSSON, Maîtres Composteur

des livres sur un plateau

cet été,vous allez vibrer,aimer,voyager,frissonner,réfléchir(pas trop!),découvrir des univers

tout ça dans vos lectures

ne jetez pas vos livres à la mer

ne les brûlez pas

venez nous faire partager vos émotions à la rentrée!

première soirée-livres:vendredi 6 octobre 2017

KINO à Valensole le 4 Mars 2017

 

logo2

Samedi 4 Mars, à 19h salle de la MIJC,

projection  kino , précédé d’un apérodinatoire partagé.

Un Kino kezako?? c’est un film de moins de  5 minutes

créé par n’importe qui, « vous « , « moi », « lui » , sur un thème défini.

Le thème choisi est : DANS QUEL SENS?

Nous avons un mois pour le concevoir, « alors , GO ».

 » faire bien avec rien , faire mieux avec peu, mais le faire maintenant. »


Nous vous invitons à venir , avec ou sans kino, un mets à partager, une bouteille à siroter et de la bonne humeur à volonté.

Pour plus d’info sur le kino, notre partenaire à Gap:

https://kinogap.jimdo.com/

 

 

 

Menu musical de l’Est

Amies, Amis, Créatrices, Créateurs, Rêveuses, Rêveurs…

Vendredi 13 janvier 2017 à 20h

L’association « LA VOÏ »

Vous propose de se retrouver pour écouter, partager, discuter.

Concert à la carte

Menu musical de L’Est

gravurebarbora

C’est l’auditeur qui choisit sa soirée à la carte:

un chant léger a capella en entrée, un chant principal accompagné

à la guitare et une petite douceur en dessert. Et plus si le public est gourmand…

Musique traditionnelle

tchèque, slovaque et tsigane

 Avec Barbora Přechová au chant, à la guitare et aux petits percussions

photobarbora

La veillée commencera à 19h par un repas partagé,

chez Christine et Jean-Marie Citerne

Chemin de Maragonelle à Valensole.

(Suivre les flèches à partir de l’école)

Participation libre

jm.citerne@lavoi.org Tel : 06 08 55 07 62

Une « Gratuiterie » kesako ?

C’est le don d’objets, d’un savoir-faire, que l’on offre aux autres.

Pas de troc, pas de rétrocession, du don tout simplement.

Des objets ne vous sont plus d’utilité, mais qu’en faire, les vendre, les jeter?

Il y a maintenant une autre solution, celle de les donner pour qu’ils servent à d’autres.

Cet acte de don rempli chacun d’une autre dimension, celle de donner sans contrepartie. Celui qui donne reçoit beaucoup, c’est très gratifiant de donner, c’est une belle expérience à vivre.

Le créateur de ce concept est Ariel, un jeune argentin qui a eu cette idée en 2010, lors de ses multiples déménagements d’étudiant. Il donna alors toutes ces affaires superflues à ses amis de son club d’art martiaux, puis créa le concept de « Gratiféria ».

Amenez ce que vous voulez, ou rien du tout. Repartez avec ce qui vous plaît !

L’idée, donc, est de venir déposer ses objets : « jouets pour enfants », « jeux »,

« vêtements bébé ,enfants, femmes, hommes», « bricolage », « livres » …

Les « dons » peuvent se faire tout au long de la Gratuiterie pour permettre à chacun de participer à la mesure de son temps libre.

Pour les objets volumineux, un tableau est dressé avec un côté « je donne » et un autre « je recherche » et les gens laissent leur annonce et leurs coordonnées.

Les personnes qui souhaitent partager une passion (musique, jonglage, fabrication de xxx, jardinage…) doivent le faire de façon non commerciale, c’est-à-dire sans affiche ni logo visible.

Idées + : l’arbre à citations et l’arbre à gratitude.

Dans un arbre, suspendre des citations autour du don, du partage, de la joie… et dans un autre (ou le même), proposer aux personnes de laisser un mot de gratitude par rapport à l’objet trouvé ou à ce qu’elles ont vécu pendant cette Gratuiterie.

Et lorsque le stock de dons devient trop important, une ou plusieurs associations préalablement contactées pourront récupérer les objets non récoltées.

Texte tiré du lien suivant :

http://api.ning.com/files/5ZzACXdJt0KqxJBHYxD*Il0AtUi4pSfrXl0Du4rh-FZFsuJ1PgsP-6HO-K*eJTysvNE7G0*NxZM49-4jgvhgyjIILREEtUTY/organiserunegratiferia.pdf

(Untitled)

Discussion

Candara, sans-serif;">DES VAGUES DE MOTS…

Candara, sans-serif;">Les mots divaguent.

Candara, sans-serif;">Ah ! les mots…

Candara, sans-serif;">ces mots qui nous habitent, se baladent dans nos corps,

Candara, sans-serif;">au plus profond ou au bord des lèvres,

Candara, sans-serif;">mots qui demandent à être partagés…

Candara, sans-serif;">Dans un atelier d’écriture,

Candara, sans-serif;">grâce à des jeux et des propositions qui libèrent,

Candara, sans-serif;">« le porte-plume redevient oiseau » J.Prévert.

Candara, sans-serif;">Et pendant que vous êtes occupé à respecter les consignes,

Candara, sans-serif;">ou à les détourner, les mots arrivent.

Candara, sans-serif;">Il s’agit de les accueillir, ils vont vous surprendre vous-mêmes

Candara, sans-serif;">et nous étonner.

Candara, sans-serif;">« L’écriture, c’est l’inconnu.

Candara, sans-serif;">Avant d’écrire on ne sait rien de ce qu’on va écrire » Marguerite Duras.

Candara, sans-serif;">Les intentions de l’atelier :

Candara, sans-serif;">Rechercher de la matière, multiplier les outils, explorer de nouvelles pistes

Candara, sans-serif;">afin de s’ouvrir, de se trouver,

Candara, sans-serif;">de découvrir les auteurs qui nous stimulent plus personnellement.

Candara, sans-serif;">Ecrit de l’instant, prose, humour, récits courts, nouvelles, paroles de chants,

Candara, sans-serif;">dialogues, lettres, fables, contes…

Candara, sans-serif;">Ouvert à tous,

Candara, sans-serif;">bienvenue à ceux qui ont une appréhension car ils vont s’envoler !