Fonctionnement d’une gratiféria

Qu’est-ce qu’une « Gratiféria » ?

C’est le don d’objets, d’un savoir-faire, que l’on offre aux autres.
Pas de troc, pas de rétrocession, du don tout simplement.
Des objets ne vous sont plus d’utilité, mais qu’en faire, les vendre, les jeter ?
Il y a maintenant une autre solution, celle de les donner pour qu’ils servent à d’autres.

Cet acte de don rempli chacun d’une autre dimension, celle de donner sans contrepartie. Celui qui donne reçoit beaucoup, c’est très gratifiant de donner, c’est une belle expérience à vivre.

Le créateur de ce concept est Ariel, un jeune argentin qui a eu cette idée en 2010, lors de ses multiples déménagements d’étudiant. Il donna alors toutes ces affaires superflues à ses amis de son club d’art martiaux, puis créa le concept de « Gratiféria ».

« Amenez ce que vous voulez, ou rien du tout. Repartez avec ce qui vous plaît ».

L’idée est de venir déposer ses objets : « jouets pour enfants », « jeux », « vêtements bébé ,enfants, femmes, hommes», « bricolage », « livres » …
Les « dons » peuvent se faire tout au long de la gratiféria pour permettre à chacun de participer à la mesure de son temps libre.

Les organisateurs auront déjà déposé des objets avant le démarrage et peuvent en stocker chez eux en amont de la gratiféria pour des personnes qui souhaitent donner mais qui ne pourraient pas être présentes le jour J.

Pour les objets volumineux, un tableau est dressé avec un côté « je donne » et un autre « je recherche » et les gens laissent leur annonce et leurs coordonnées.

Les personnes qui souhaitent partager une passion (musique, jonglage, fabrication de xxx, jardinage…) doivent le faire de façon non commerciale, c’est-à-dire sans affiche ni logo visible.

Idées + : l’arbre à citations et l’arbre à gratitude.

Dans un arbre, suspendre des citations autour du don, du partage, de la joie… et dans un autre (ou le même), proposer aux personnes de laisser un mot de gratitude par rapport à l’objet trouvé ou à ce qu’elles ont vécu pendant cette gratiféria.

A la fin de la gratiféria, une ou plusieurs associations préalablement contactées pourront récupérer les objets non récoltées.

Texte tiré du lien suivant :

http://api.ning.com/files/5ZzACXdJt0KqxJBHYxD*Il0AtUi4pSfrXl0Du4rh-FZFsuJ1PgsP-6HO-K*eJTysvNE7G0*NxZM49-4jgvhgyjIILREEtUTY/organiserunegratiferia.pdf

1ère gratuiterie à Valensole sur le marché – 18/06/16

Donnez

Ce dont vous n’avez plus l’utilité: Livres, jeux, vêtements, outils, objets
les 8 et 15 juin de 18h à 19h à la maison des associations
Ou Le 18 juin de 9h à 13h sur le marché de Valensole

Prenez

ce qu’il vous plait même si vous n’avez rien donnez Samedi 18 juin de 9h à 13h sur le marché

La presse en parle…

http://www.hauteprovenceinfo.com/article-11313-1ere-gratuiterie-a-valensole-samedi.html
http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/alpes-de-haute-provence/la-1ere-gratuiterie-est-valensole-04-1027487.html

Compte rendu de la réunion du 26 mai 2106

Compte rendu réunion chez Karin le 26 mai 2016

Présents : Laure, Cécile, Camille, Geneviève, Corinne, Noukou, Karin, Christine

  • Point sur la gratuiterie :

    prévue sur le marché le samedi 18 juin.

Nous sommes en attente d’une réponse de la mairie pour obtenir un emplacement gratuit. ( depuis nous avons eu confirmation)

Le tract :

Laure et Cécile nous montre les tracts qu’elles ont préparées l’après-midi et nous choisissons celui que nous imprimerons.

Nous convenons d’imprimer une soixantaine de tracts en mairie.

Nous ajouterons quelques feuilles que nous imprimerons nous même pour présenter ce qu’est une gratiféria (ou zone de gratuité)

10 affiches en format A4 ( par nous même aussi)

1 en format A3 chez Bibi.

Laure qui ira en Mairie demain demandera à ce qu’une annonce soit faite sur les panneaux lumineux.

Nous distribuerons des tracts sur les prochains marchés ; les samedi 4 et 11 juin (Karin , Noukou…) ; ce sera aussi l’occasion d’aller informer les commerçants présents sur le marché.

L’organisation :

nous rappelons l’organisation convenu lors de la commission gratuiterie ; à savoir une réception des dons les mercredi 8 et mercredi 15 juin de 18h à 20h à la salle des associations.

Ce matériel sera entreposé dans le garage de Carole.

Le jour même, il faudra deux équipes une chez Carole pour récupérer le matériel et une sur le marché pour installer le stand .

La prochaine réunion préparatoire de la gratuiterie se déroulera chez Jean-Marie et Christine le lundi 6 juin à 18h . (confections des panneaux d’accueil…)

  • Point sur la salle de l’Amap

Un autre lieu pour se réunir : l’Amap ; Karin et Christine ont rencontré Emily (présidente de l’Amap) qui est d’accord sur le principe, d’autres personnes du CA de l’Amap sont favorables . Une prochaine rencontre le mardi 7 juin est prévue vers 19 h avec ces personnes pour envisager l’aménagement du local ; un des inconvénients majeurs est le fait qu’il n’y ait pas d’eau et pas de toilettes. Plusieurs personnes évoquent la possibilités de construire des toilettes sèches.

  • Point sur les évènements envisagés

Différentes manifestations ont été proposées la semaine dernières.

  • La venue d’un conteur lors du festival de contes organisés par l’association de Bouche à Oreilles en octobre. Le coût financier étant important de l’ordre de 500 à 700 euros. Cet événement pourrait être coorganisé par plusieurs associations.Sachant que l’association « de bouche à Oreilles » s’occupe des affiches et de la technique. Rappelons que le village de Valensole avait accueilli la marche des conteurs en août 2014 et que la soirée dans la cours du Doyenné avait été bien appréciée.

Si le projet se met en place une réunion sera organisée avec les différentes associations intéressées et Pascaline.

  • Danse et musique d’un groupe de danseurs et musiciens venant du Mexique.

C’est une amie de Christine qui a rencontré ces personnes au Mexique lors de son dernier voyage.

Ce groupe composée de 8 danseurs et musiciens chantent et dansent au Mexique…Leur rêve ; danser et chanter au delà de leur pays!Ils seront en France fin juin /début juillet.

Il ne demandent pas de « cachet » mais une participation pour participer au coût de leur voyage.

Ils chantent et dansent en extérieur uniquement. Nous pensons à la cours du Doyenné qui serait bien adapté. Laure qui ira en mairie demain est chargé de voir si cela serait envisageable.

  • Le projet café :

Noukou a imaginé ce qu’elle aimerait voir dans ce lieu : proposer des goûters et des jeux pour les enfants avant les permanences de l’Amap.

Le mercredi après-midi : des ateliers créatifs pour les familles.

Une manifestation le vendredi soir :Soirée jeux, groupe musicaux, spectacles, repas..

Elle invite , pour la prochaine réunion,chacun et chacune à avoir cette réflexion et de la poser par écrit pour construire le projet de façon plus concrète.

Concernant la création du café associatif ; un groupe de personnes doit se constituer pour créer une commission de réflexion sur l’élaboration du projet.

L’ancienne école élémentaire pourrait être un lieu adéquate.

l’activité commerciale induite par un café associatif a entrainé une discussion : inventer un concept , les cafés suspendus, pas d’obligation à consommer….

S’en suit des échanges autour de la création d’une association porteuse du projet « café »qui se dissocierait du Colibricole. Les différentes personnes présentes ne sont pas en accord.

Depuis plusieurs réunions cette discussion revient sans que ce soit tranché.

Dans le cas de la création d’une nouvelle association, réfléchir à bien définir ce qui est important, quels sont les objectifs de chacun , son but, son nom, sa fonction.

La prochaine réunion est prévue le jeudi 2 juin à 20h chez Karin (la salle des associations n’étant pas disponible.)